Hypnose à Paris

Hypnothérapeute - Thérapie énérgétique

Pascal Brouard

Contactez-moiPrenez RDV en ligne

L’hypnose et l’arrêt du tabac en une seule séance à Paris

L’hypnose est reconnue pour atténuer une longue liste de maux et pour se débarrasser des dépendances. Parmi ces dernières, elle se montre particulièrement efficace pour aider les fumeurs à se libérer de l’emprise de leur addiction. Dans son cabinet à Angers et à Paris, Pascal Brouard propose l’arrêt du tabac en une séance d’hypnose.

Voir la vidéo

rincipe général de la séance d’hypnose pour l’arrêt du tabac

En premier lieu, il faut savoir qu’une deuxième séance d’hypnose pour la même cause annihile les effets de la première. C’est pourquoi Milton Erickson était parfois amené à prévoir des séances d’hypnose de presque 10 heures d’affilée et c’est également la raison pour laquelle je ne propose qu’une seule séance d’hypnose à Paris ou à Angers pour l’arrêt du tabac. Mais rassurez-vous, la séance ne dure pas longtemps, il faut compter moins de 2 heures, séance d’hypnose et pré talk compris. Méfiez-vous donc des thérapeutes qui proposent plusieurs séances pour vous aider à arrêter de fumer.

Le principe de base consiste à changer la vision que le fumeur a de la cigarette afin de pouvoir l’en dégoûter. Ainsi, l’hypnothérapeute va pousser la personne accroc au tabac à ne voir que les effets négatifs comme la perte de souffle, les vêtements imprégnés d’odeur de tabac froid, la bouche pâteuse ou encore les dents et les doigts jaunes. Le but étant de lui faire oublier les raisons qui l’ont conduit à fumer et de ne considérer que les inconvénients.

arrêt du tabac par hypnoseLorsque quelqu’un vient pour une séance d’hypnose dans le but d’arrêter le tabac, cela veut dire qu’il en a déjà l’envie. L’hypnothérapeute a alors pour unique rôle de l’aider à se débarrasser de l’addiction en appliquant la méthode de circonstance qui est le recours à la méthode classique. Bien que psychanalyste lacanien de formation, je me suis spécialisé dans les thérapies brèves d’hypnose que je pratique depuis bientôt 20 ans à Paris. Pour l’arrêt du tabac, je pratique l’hypnose en transe profonde qui, pour ma part, fonctionne dans 90 % des cas.

Je ne peux en effet garantir 100 % de réussite, et si la première séance n’a pas donné de résultat, il est inutile d’insister. À préciser que si le principe général de la séance est le même pour tous, je m’adapte à la personnalité de chacun pour trouver les arguments les plus pertinents.

L’efficacité de l’hypnose pour l’arrêt du tabac est-elle prouvée ?

S’il n’y a pas encore de réelles preuves scientifiques de l’efficacité de l’hypnose pour l’arrêt du tabac, on peut tout de même citer une étude menée aux États-Unis qui a démontré qu’elle donnait plus de résultats que les patchs et autres substituts nicotiniques. De plus, avec l’hypnose, l’arrêt du tabac se déroule sans aucune sensation de manque et nervosité et l’on note moins de cas de prise de poids.

La difficulté d’établir des preuves scientifiques vient du fait que l’hypnose est une thérapie, dont le fond et la forme vont être très variables en fonction de la personne. Cependant, le nombre de témoignages d’anciens fumeurs qui ont arrêté grâce à l’hypnose reste assez parlant.

Pour ma part, j’ai déjà aidé plus de 3 000 personnes à Paris pour l’arrêt du tabac par hypnose. Elles ont toutes arrêté de fumer dès la première séance. Cependant, je tiens à redire que si j’obtiens de très bons résultats dans la plupart des cas, il reste des personnes avec qui cela ne peut marcher et je ne peux garantir le succès à 100 %.

Je précise aussi que je reçois pour un grand nombre d’autres maux et troubles pour lesquels j’applique des thérapies personnalisées associant hypnose et énergétique.

Hypnose et communication non verbale

arret-tabac-hypnose-Paris(cabinet situé à Paris XI)  

Si le langage est, bien entendu, utilisé et analysé lors d’une séance d’hypnose, il ne va pas être le seul. En effet, l’hypnose repose surtout sur l’analyse de la communication non verbale. Quelle que soit la raison pour laquelle une personne me demande une ou des séances d’hypnose à Angers ou Paris (arrêt du tabac, douleurs chroniques, troubles psychologiques, perte de poids…), je suis amené à appliquer des méthodes précises d’analyse de chaque parole et chaque geste.

En premier lieu, il faut que j’arrive à instaurer un climat de confiance. Cela peut se faire immédiatement lorsque la personne est disposée et réceptive. Mais parfois, il va falloir que je détermine la distance sociale acceptable inconsciemment par la personne. C’est essentiel pour l’instauration d’un climat de confiance propice à ce que l’on appelle la synchronisation non verbale.

Quelle est cette communication non verbale ?

La communication non verbale est tout ce qui va être exprimé inconsciemment par la personne. Que ce soit par des gestes, des tics, les mouvements des yeux, mais aussi par le choix de certains mots plutôt que d’autres. Pour décoder et interpréter la communication non verbale, les hypnothérapeutes utilisent la technique VAK (Visuel, Auditif et Kinesthésique). Celle-ci repose sur le fait que nous interprétons et ressentons le monde à l’aide de nos cinq sens. C’est grâce à eux que nous pouvons nous faire notre image du monde et également communiquer.

La grande majorité de la population n’utilise qu’un ou deux de ces cinq sens et, généralement, les gens sont soit auditifs, soit visuels (le kinesthésique comprenant l’odorat, le goût et les émotions). Ainsi, une personne qui est plutôt visuelle va avoir tendance à s’exprimer par les images. Elle va utiliser principalement des mots relatifs à la vision. Par exemple : « C’est à ce moment-là que j’ai vu que la voiture était rouge, il fallait voir cela, tu vois où je veux en venir… »

Alors que pour une personne qui est plutôt auditive, il sera plus facile de retranscrire des paroles entendues. L’interprétation de la communication non verbale est donc une affaire de grande attention et de concentration, et aussi d’entraînement et d’expérience.

La synchronisation non verbale, préalable indispensable à une séance d’hypnose efficace

Les personnes qui viennent me consulter à Angers ou à Paris pour l’arrêt du tabac par l’hypnose n’accordent généralement pas vraiment d’importance au prétalk, la discussion précédant la transe hypnotique. Elles pensent que toute la thérapie réside dans la transe. Or, il s’agit d’une étape indispensable pour que la séance d’hypnose soit réellement efficace. C’est durant ce prétalk que je vais me mettre en synchronisation avec le consultant.

Cette technique a été initiée par Milton Erickson. Auparavant, la méthode consistait à donner des instructions claires et directes. C’est efficace sur le moment, mais cela ne dure qu’un temps. C’est pourquoi certains hypnothérapeutes proposent l’arrêt du tabac en plusieurs séances. Ericskon, quant à lui, s’était aperçu au cours de séances d’hypnose qu’il était possible, tout en parlant, de suggérer d’autres choses que ce qu’il disait par les gestes et le ton de la voix. Et il s’est rendu compte qu’avec ces suggestions indirectes, les résultats étaient beaucoup plus probants sur la durée. Il avait découvert l’hypnose conversationnelle aujourd’hui appelée hypnose ericksonienne.

Mais cette technique demande une préparation (le prétalk) qui va permettre la synchronisation. Cette synchronisation va consister à me mettre en phase avec vous, avec votre rythme biologique. Tout se passe durant le prétalk. Pour cela, j’engage la conversation, mais en même temps, je calque ma respiration sur la vôtre et j’analyse tout le non verbal pour pouvoir l’utiliser moi-même. C’est comme cela que je vais pouvoir prendre l’ascendant, le « lead » sur vous sans que vous vous en aperceviez.

Bien que je n’aie pas encore initié la transe hypnotique, nous sommes déjà tous les deux sous hypnose. C’est l’hypnose conversationnelle. Parfois, certaines personnes ne sont pas bien disposées et m’empêchent de prendre le « lead ». Dans ces cas-là, je suis alors obligé d’être plus directif, voire désagréable pour y arriver, car sans ascendant sur vous, pas de résultats possibles.

Conscient, inconscient et subconscient

Pour l’arrêt du tabac à Angers et Paris, j’utilise donc l’hypnose conversationnelle en préparation, le prétalk, puis la transe hypnotique. Dans les deux cas, la thérapie consiste à s’adresser au subconscient pour arriver à modifier le comportement. Mais voyons plus près de quoi il s’agit. Le cerveau est une incroyable machine au fonctionnement complexe. Mais s’il reste encore de nombreuses choses à découvrir, la science et la psychologie ont tout de même mis en lumière différents mécanismes, dont le conscient, l’inconscient et le subconscient.

Le conscient, c’est l’organe de pensée qui nous permet d’analyser et de réfléchir. C’est lui qui nous met en rapport direct avec nous-mêmes et la réalité. La conscience est ce qui nous permet d’avoir un comportement rationnel. Mais ce n’est que la partie émergée de l’iceberg. En effet, il n’est à l’origine que de 10 %, et parfois moins, de nos pensées. C’est dans l’inconscient que se trouve la plus grande majorité de nos pensées (plus de 90 % donc). Mais il échappe à notre conscience alors même qu’il est à l’origine de la plupart de nos phénomènes mentaux.

hypnose énergéticienQuant au subconscient, c’est lui qui nous fait agir sans que nous nous en rendions compte, sans avoir à réfléchir. Respirer, marcher, digérer sont des actes provoqués par le subconscient. Mais c’est aussi dans le subconscient que vont se cacher les habitudes, les pulsions, l’instinct et l’intuition. C’est donc également lui qui va être à l’origine de comportements involontaires, comme des lapsus, des réflexes, des automatismes et par conséquent, il joue un grand rôle dans l’addiction.

Le subconscient est ainsi programmé dès la naissance pour nous permettre de rester en vie par des automatismes, comme la respiration, la digestion ou encore l’instinct de survie. Mais il va aussi apprendre d’autres automatismes tout au cours de notre vie. Cela peut être des automatismes utiles comme marcher, faire du vélo ou conduire, mais aussi d’autres liés aux pulsions comme fumer. Le rôle de l’hypnothérapeute lors d’une séance d’hypnose pour l’arrêt du tabac consiste alors à utiliser l’hypnose conversationnelle pour pouvoir connaître quelles images mentales vont être efficaces pour suggérer au subconscient de modifier le comportement néfaste qu’il induit.

La déprogrammation du subconscient de l’addiction au tabac par l’hypnose

La majorité des personnes qui viennent me consulter à Angers ou à Paris le font pour l’arrêt du tabac par hypnose. C’est la demande la plus fréquente, raison pour laquelle, en une vingtaine d’années de pratique, j’ai déjà reçu plus de 3 000 personnes. Maintenant, pour expliquer plus précisément comment il est possible de parvenir à la déprogrammation du subconscient de l’addiction au tabac par l’hypnose, voyons d’abord comment on en arrive à cette addiction.

A priori, fumer est contre nature. C’est toxique et, il faut le reconnaître, les cigarettes n’apportent pas de réel plaisir et n’ont pas bon goût. La toute première cigarette fait d’ailleurs immanquablement tousser et peut même faire tourner la tête, voire causer un mal de ventre. Le corps (le subconscient) réagit pour signaler qu’il est en danger. Mais le plus souvent par imitation, pour l’appartenance à un groupe, la personne va tout de même recommencer et, petit à petit, le corps va s’y habituer. Parallèlement, comme ces cigarettes vont être prises au cours de moments de détente ou de plaisir avec des amis, le fait de fumer va être progressivement intégré comme un acte positif.

Et c’est ainsi que le subconscient va finir par l’accepter comme un automatisme au même titre qu’il a pu le faire pour la marche malgré les chutes. Il s’agit en fait du discours inconscient entre 3 parties du cerveau : le cerveau limbique, le cerveau reptilien et le cerveau cortical. Le cerveau limbique, c’est la partie du cerveau liée aux émotions. Il est plutôt à la recherche de plaisir et de sécurité. Or, les habitudes apportent un sentiment de sécurité et de réconfort. Le cerveau reptilien, c’est la partie du cerveau liée à l’instinct et aux automatismes.

Enfin, le cerveau cortical, c’est la partie du cerveau liée à la réflexion et à la rationalité. C’est lui qui va permettre de définir ce qui est bon ou mauvais. L’addiction vient donc du fait que le cerveau limbique et le cerveau reptilien vont prendre le pas sur le cerveau cortical. Le but de l’hypnose va donc être de permettre au cerveau cortical de reprendre le dessus afin que la personne puisse arrêter de fumer immédiatement.

La déprogrammation du subconscient pour la perte de poids

La technique de déprogrammation du subconscient va être tout aussi efficace pour quelqu’un qui a des problèmes d’alimentation et qui veut perdre du poids. En effet, il s’agit là aussi d’un comportement similaire, proche de l’addiction. Lorsqu’une personne décide de perdre du poids, c’est le cerveau cortical qui entre en action. Mais il va devoir prendre l’ascendant sur le cerveau limbique qui est attaché au plaisir de manger et sur le cerveau reptilien qui a intégré l’habitude de grignoter trop souvent et/ou de manger excessivement.

Certains aliments, particulièrement ceux riches en graisse et en sucre, sont une source d’énergie pour le cerveau. Le cerveau limbique y est sensible et les prend comme source de plaisir. Il va donc en redemander et, si le cerveau cortical ne parvient pas à garder le dessus, le cerveau reptilien va intégrer l’ingestion de graisse et de sucre comme une habitude nécessaire.

Pour les mauvaises habitudes alimentaires, cela provient principalement d’une mauvaise gestion des émotions par le cerveau limbique. Ainsi, en situation de stress, de tristesse ou en phase de dépression, le cerveau limbique va répondre en demandant un apport alimentaire. Cela devient un automatisme inconscient, une programmation du subconscient.

Il est donc tout à fait possible de déprogrammer le subconscient pour arriver à modifier ces comportements alimentaires. Pour la perte de poids, je m’adapte à chaque personne en utilisant toutes les techniques d’hypnose, mais mon expérience en psychanalyse m’est aussi très utile. En effet, elle va me permettre de comprendre plus facilement les causes sous-jacentes du problème. Ce n’est qu’à partir de là que je vais pouvoir mettre en place une stratégie d’hypnose thérapeutique efficace.

Pour la perte de poids ou pour l’arrêt du tabac à Angers ou Paris, la stratégie d’hypnose que je vais mettre en place est sensiblement la même. La différence, c’est que l’addiction au tabac est un problème ponctuel. Le désordre alimentaire, par contre, est plus profond. Il peut comprendre des problèmes d’estime de soi, de séduction ou encore de représentation sociale (la beauté parfaite véhiculée par les médias).

Ainsi, pour les problèmes de comportement alimentaire, je vais d’abord créer le désordre dans votre esprit. Cela peut être perturbant, car vous allez être déstabilisé(e), vous ne saurez plus quoi faire et vous vous demanderez peut-être où je veux en venir. Mais c’est à partir de ce moment-là que je vais pouvoir vous aider à changer votre perception de la faim et de vous-même.

Références

Comme dit dans le premier paragraphe, j’ai d’abord pratiqué la psychanalyse lacanienne, mais j’ai toujours été intéressé par l’hypnose. Depuis 20 ans, j’ai suivi des formations et des ateliers de perfectionnements tous les ans afin de pouvoir échanger et toujours plus en apprendre sur l’hypnose.

Je suis aujourd’hui spécialisé en thérapie brève d’hypnose depuis 2004 à Paris et à Angers et en hypnose ericksonienne pour l’arrêt du tabac. Au fur et à mesure des années, j’ai mis au point mes propres techniques qui utilisent les différentes méthodes d’hypnose, la psychanalyse et l’énergétique.

Je suis titulaire de l’European Certificate of Hypnosis de l’ESH (European Society of Hypnosis) et pour les formations que j’ai suivies, on peut citer :

  • La formation de Street hypnose de Jean-Emmanuel Combe
  • La formation énergétique de Jean-Jacques Hantraye
  • La formation d’hypnose ericksonienne de l’école Emergence de Rennes
    Retours de personnes que j’ai aidées avec l’hypnose pour l’arrêt du tabac à Paris et à Angers

Bachir

Je suis allé voir M. Brouard il y a quelques mois à Paris pour l’arrêt du tabac, je fumais alors plus d’un paquet par jour. J’ai définitivement arrêté depuis alors même que mes connaissances sont fumeurs et que j’ai pu passer des soirées où les gens fumaient. La séance d’hypnose s’est déroulée dans son cabinet qui est très accueillant et confortable. J’avais déjà essayé d’arrêter avec d’autres thérapeutes, mais toujours sans succès. Il vous met tout de suite à l’aise et l’on sent qu’il est vraiment professionnel et qu’il est là pour aider.

Je l’ai connu en tombant sur son site qui est très complet et qui explique tout sur l’hypnose et ses techniques personnelles. Je croyais bien connaître, mais je me suis aperçu que je n’avais pas toutes les informations et j’ai beaucoup appris en parcourant son site, en particulier sur la technique du prétalk. Je l’ai, depuis, conseillé à une amie pour perdre du poids. Cela a été très efficace et elle en est satisfaite. Je le recommande vraiment pour toute addiction ou problème comportemental.

Thomas

Pascal Brouard m’a aidé à arrêter de fumer en une seule séance d’hypnose il y a de cela 3 ans. Je n’ai jamais repris depuis. Et pourtant, j’avais laissé un paquet de cigarettes dans le vide-poche de ma voiture pendant un mois après l’avoir vu. Jamais l’idée de sortir une cigarette pour la fumer ne m’est venue. C’était un test pour voir l’efficacité de l’hypnose, je n’en suis pas revenu, aucune envie. J’ai juste essayé d’en allumer une, je n’y prenais plus de plaisir, une seule taffe a suffi. Je le recommande.

Anne

Depuis la séance d’hypnose, je n’ai jamais refumé. Pascal Brouard m’a tout de suite mise en confiance et c’était vraiment une expérimentation instructive. Il m’a aussi aidé à régler des problèmes de douleurs chroniques pour lesquelles je devais être opérée. Les douleurs ont presque disparu et cela m’a permis d’éviter l’opération qui a été annulée. Grâce à lui, mon époux a, quant à lui, vu ses douleurs disparaître et il a également permis à ma belle fille d’arrêter de fumer.

Daniel

Je voulais arrêter de fumer depuis longtemps par peur pour ma santé. J’avais essayé à plusieurs reprises sans succès, je reprenais systématiquement. Mon épouse m’a alors parlé de l’hypnose. Je n’y croyais pas trop, mais j’ai quand même essayé. J’ai été très surpris. Cela a marché du premier coup, je remercie grandement Pascal Brouard.

Pascal

Bien que petit fumeur (moins d’un demi-paquet par jour), il m’était impossible de réduire et encore moins d’arrêter alors que ce n’était pas l’envie qui me manquait. Je ne croyais pas vraiment à l’hypnose, mais ma belle-sœur avait réussi à perdre du poids avec Mr Brouard. J’ai donc essayé et j’ai été bluffé. Ça a marché en une seule séance.

S.A.S

J’étais un fumeur invétéré, car toujours au volant du fait de mon métier. J’ai réussi grâce à Pascal et sa technique d’hypnose. Il est très ouvert et peut expliquer clairement sa technique. C’est très efficace, je le recommande. Je suis la preuve vivante que cela marche, et cela en une seule séance avec prétalk suivi de transe hypnotique. Je reconnais qu’il a fallu se battre contre l’habitude liée au geste, mais le besoin et l’envie de nicotine ont disparu de suite. Et pourtant, cela faisait 45 ans que je fumais. Je le recommande.

Caroline

Pascal Brouard m’a permis d’arrêter la cigarette en une seule séance juste après le printemps dernier. Cela fait plusieurs années que je fumais, j’ai pu arrêter sans avoir à lutter contre l’envie. Étonnant et efficace.

Jwila

J’ai découvert M Brouard grâce à ma belle mère qui avait une amie avec un bras paralysé depuis des années. Il a réussi à lui faire retrouver l’usage de son bras. C’était il y a déjà plus de 20 ans. Je suis allé le voir une première fois pour des angoisses et des spasmes qu’il a réussi à soulager. Je suis ensuite allé le voir après le décès de mon père. Et il y a une dizaine d’années, je l’ai revu pour arrêter le tabac. Je n’ai pas repris jusqu’à ce jour. Je vais retourner chez lui pour un autre problème, il doit appliquer un autre système. Il adapte ses techniques à chaque fois. Je raconterais comment ça s’est passé.

Alain

Je me suis rendu au cabinet de Pascal Brouard à Paris pour l’arrêt du tabac avec l’hypnose. J’étais un peu sceptique sur l’efficacité, mais intéressé tout de même, car sachant que l’hypnose pouvait avoir des effets.  C’est en fait étonnant, rien à voir avec l’hypnose spectacle. C’est vraiment efficace. Pascal Brouard m’a d’abord expliqué sa méthode et sur quoi il allait agir. Il a exactement réalisé ce qu’il avait dit. J’avais déjà essayé d’arrêter sans succès, ce coup-ci, ça a réellement marché. Je le recommande fortement.

N’hésitez pas à vous renseigner en consultant son site internet. Il est très bien fait et vous y trouverez toutes les explications pour arriver dans de bonnes dispositions au cabinet et que la thérapie soit réellement efficace. C’est particulièrement important si vous voulez aller le voir pour arrêter le tabac. Il explique pourquoi le prétalk est décisif pour la réussite de la séance. Je suis d’ailleurs allé le voir après avoir lu son article sur le prétalk.

Vous souhaitez une consultation d’hypnose ?

Aujourd’hui, les progrès dans la connaissance du fonctionnement de la psyché nous permettent d’utiliser l’hypnose de manière efficace et en toute sécurité. Vous avez des questions ? Contactez-moi et je vous réponds dans les plus brefs délais.